Charles Draper

poisson

L’auteur

Xavier De Moulins, né le 5 juillet 1971, est un journaliste de presse écrite et de télévision, animateur de télévision français, également écrivain.

L’histoire

D’une écriture fluide et imagée, Xavier de Moulins raconte l’année passée de Charles Draper, pris aux problématiques de la quarantaine.
Avec sa femme Mathilde, ils ont fait le choix de la province pour une meilleure qualité de vie avec leurs filles, vivre dans la nature et monter à cheval.
Cependant depuis quelques mois, Mathilde lui paraît lointaine, ailleurs. Charles Draper commence à se persuader que son petit ventre la dégoûte et entreprend alors de changer de corps pour plaire à Mathilde. Il prend un coach sportif et arrête de manger. Cependant, plus il soulève de la fonte, plus il court, plus Mathilde s’éloigne. Charles est alors persuadé que sa femme a un amant. Que Mathilde le trompe avec leur ami fleuriste à peine veuf, ou son professeur de théâtre. Pourtant Mathilde paraît préoccupée et semble en vouloir à Charles, et à le protéger en même temps.
C’est sur ce quiproquo et ce suspense insoutenable qu’on lit ce roman à toute vitesse. Que s’est-il passé entre Charles Draper et sa femme pour expliquer ce malaise?
Ce livre et surtout sa dernière partie nous interroge sur la façon de vivre la quarantaine. Il parle des démons enfouis, du déni, des illusions, de la peur de perdre notre image de jeunesse.
Il nous fait perdre la notion de bien et de mal; Balzac disait que dans un couple il y en a toujours un qui souffre, et l’autre qui s’ennuie. Au départ on se met à plaindre Charles Draper, il a l’air si amoureux. Quelques pages plus tard on commence à s’interroger. Qui est donc le gentil de l’histoire, celui qui souffre? ou celui qui s’ennuie?

Ce que j’en pense

Personnellement, j’ai aimé ce livre, et en le reposant, je me suis souvenue d’un conseil de ma mère qui me disait :
Méfie toi des hommes trop gentils, et qui t’offrent trop de fleurs. Ce sont les pires…

Le signe astrologique du roman

Poissons! Pour la raison énoncée ci-dessus: les hommes qui paraissent trop gentils, généreux, à l’écoute de leur femme, et qui plus tard se dévoilent différents, sont souvent poissons…

D’autre part, la façon dont Charles se trompe allègrement sur les pensées secrètes de sa femme beaucoup plus terre à terre que lui, cette façon de voir les choses toujours un peu à côté de la plaque m’ont fait penser (moi taureau) au signe du poisson.

Extraits choisis

« Arrête un peu de lui courir après. ça lui passera. Le mystère féminin. Cesse de la regarder façon septième merveille du monde, même si c’est la septième merveille du monde et qu’elle est formidable. »

« Mathilde vengeait des millions de femmes. Dans sa nuit, Charles comprenait qu’elle n’étaient pas les seules à vivre dans l’obsession d’un corps sans faute. Elles avaient aussi des yeux pour apprécier la beauté du monde. »

« Appareil photo, caméra, mange disque, boîte aux lettres instantanée, pigeon voyageur électronique, nos téléphones sont les couteaux suisses de la trahison, des accélérateurs de paranoïa. Dans leur batterie se niche un nouveau virus, pour lequel on ne connaît ni médicament ni vaccin, le poison du doute. »

« 11h30, il a envie d’un footing et d’une cigarette. C’est inconcevable, se dit-il, ces désirs contradictoires. Seul sur son canapé, Charles Draper appuie sur le frein et l’accélérateur en même temps. Le mur d’en face lui tend les bras. »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s