Un Homme dangereux

belier

L’auteur

Emilie Frèche, écrivain engagé dans la lutte contre l’antisémitisme, intervient régulièrement sur les plateaux télévisés, notamment pour l’affaire Ilan Halimi, dans laquelle elle a contribué au scénario pour l’adaptation cinématographique.
Emilie Frèche dit qu’elle écrit pour se « libérer ». En quelque sorte, elle exhorte sa colère, sa rancune. l’écriture est pour elle un exutoire.

L’histoire 
Ici, l’héroïne, juive comme l’auteur, et dont le couple bat de l’aile, tombe sous le charme d’un écrivain de mauvaise vie, malgré les mises en garde de son entourage. Cet homme n’aime vraisemblablement ni les femmes ni les juifs et se révèle impuissant et pingre.
J’ai fait une petite enquête sur internet car je ne connais pas les cancans du milieu littéraire, et il paraîtrait qu’Emilie Frèche se serait ainsi vengée de Patrick Besson vraisemblablement antisémite.
Au delà de l’aspect vengeance qui a suscité une mauvaise critique, celle du très désagréable Baptiste Liger (qui ferait mieux d’essayer d’écrire un roman que de soutenir les antisémites) ce roman nous amène sur des terrains politiques, mais aussi conjuguaux, et sur celui de l’écriture.

Le signe astrologique du roman

Cet homme intelligent et « dangereux » rassemble tous les éléments caractéristiques du bélier : impossible de l’ignorer, il est doté d’une personnalité assurée, idéaliste et dirigée par un ego puissant. La subtilité n’y joue aucun rôle. D’une nature indépendante, comme le personnage du roman, il peut se montrer manipulateur et assez menteur. Enfin, le bélier n’a pas de scrupules à mettre en danger la sécurité d’autrui.

Extraits choisis

« Je pouvais rire, boire, manger, sourire puisque la voix de Benoît était encore dans mon oreille,  et le plus extraordinaire dans tout cela, c’est qu’Adam ne se doutait de rien. Mais alors de rien du tout! Comment le pauvre, aurait-il pu se douter de quoi que ce soit? Une femme heureuse se sent si peu coupable. »

« Maintenant que tu as vraiment quitté ton mari, on va pouvoir parler. je veux que tu deviennes ma femme. je t’aime, je veux vivre avec toi, mais avant, il faut que tu les laisses à leur père, je te dis ça pour leur bien. Ils partiront vivre pour Israël, ce sera beaucoup plus simple, et tu iras leur rendre visite pendant les vacances. »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s