Blonde à forte poitrine

poisson

Auteur:  Camille de Perretti

Résumé
Texas. Vickie, une jeune fille de 17 ans travaille dans un fast food comme serveuse et tombe rapidement enceinte du fils du patron. Sa mère la rejette, puis plus tard son compagnon aussi, elle se retrouve à la rue avec son bébé. Consciente du pouvoir qu’elle exerce sur les hommes, elle devient strip teaseuse. Quelques temps plus tard, forte de son succès et de ses formes généreuses, un milliardaire nonagénaire tombe fou amoureux d’elle et décide de la recueillir et de la protéger elle et son fils. Elle se croit sauvée, c’est la chance de sa vie. Il en fait cependant une playmate et lui offre des seins surdimensionnés. Elle enchaîne alors les photos, les interviews, les voyages, avale des pilules pour tenir et des pilules pour dormir. Fragile, elle se laisse parfois aller dans des bras d’inconnus. Tous la veulent, tous la désirent. On l’insulte, on la bafoue, elle en perd son libre arbitre, sa façon de penser. Elle crée des scandales, se fait découvrir en plein délit de toxicomanie. Elle arrête alors sa carrière, se marie avec son « papa », son vieux milliardaire qui ne demande qu’à se lover dans ses seins. Elle mène quelques mois heureux et paisibles, puis son vieux protecteur décède… C’est de nouveau la descente aux enfers. Son beau fils la dégage de la maison et la revoilà a la case départ, prise dans des procès, sans argent, dans des motels poisseux avec son fils de dix ans, alors elle refait ce qu’elle a toujours fait : vendre son corps pour nourrir son fils.
Un fils qui lui a donné la rage de vaincre, de lutter contre tous, de s’en sortir, mais qu’elle n’a pas épargné, qu’elle a emmené partout, qui dormait dans les loges du bar de nuit, dans la voiture, puis plus tard qu’elle laissait seul à la maison, à qui elle demandait ses pilules. Ce fils qui l’adore et qui la hait à la fois, qui lui en veut d’être pour tous « un fils de pute », qui déteste son nouveau beau-père, un avocat célèbre qui ne parviendra cependant pas à faire gagner le procès. Vickie acceptera de tourner le Vickie show, émission de télé réalité racontant sa vie et sa jeunesse.  Sa vie aura toujours été médiatisée, scandaleuse et tragique.

Ce que j’en ai pensé
Ce roman largement inspiré de la vie d’Anna Nicole Smith même si on y retrouve quelques données discordantes, nous tient en haleine sur un rythme entêtant. La blonde. Le fils. La fille. Le vieux. L’histoire est loin d’être légère. Les évènements traumatisants. On veut savoir la suite, on veut connaître l’histoire jusqu’au bout même si on sait comment elle se termine. On se demande comment ils en sont arrivés là.
Dans cette démesure américaine on se sent parfois mal à l’aise, et on ressort ému de cette vie si peu commune.

Destin d’une femme fragile, prisonnière de son corps et du désir qu’elle suscite. L’auteure nous offre une vision plus compatissante de cette femme que les journaux ont toujours voulu donner d’elle. Belle réflexion à la fin tragique sur toutes ces poupées qui font fantasmer le monde.

Le signe astrologique de ce roman

Poissons!

« Les poissons sont caractérisés physiquement par leurs beaux yeux, des mares hypnotiques où l’on se noie. Le teint typique est pâle, le visage expressif et séduisant. le corps est pulpeux, mais exsude l’attirance sexuelle. » d’après la Bible de l’astrologie, de Judy Hall.

En lisant cette description , j’ai trouvé qu’elle correspondait bien à Vickie. Les poissons ont en effet une personnalité floue et perméable: ils ne sont pas sûrs d’où finit le moi et où commence l’autre. Ce sont de véritables éponges émotionnelles, et ont du mal à dire non, comme l’héroïne de notre roman. Ils peuvent promettre et ne pas faire. C’est un signe qui a du mal à gérer la réalité quotidienne; la façon qu’a Vickie de gérer l’argent en est révélateur: avec les poissons l’argent va et vient… tout comme ce signe est très généreux et n’hésite pas à gâter sans compter.’

Bien entendu, j’ai regardé sur internet le signe astrologique d’Anna Nicole Smith, qui est sagittaire: le sagittaire en veut toujours plus, n’a pas d’attaches et à tendance à l’excès. Cependant, la Vickie décrite par l’auteure n’est pas sagittaire. Le sagittaire est « l’éternel étudiant » qui pose toutes les grandes questions et cherche sans cesse le sens de la vie, et qui peut se montrer acerbe et manipulateur. Vickie du roman ne semble pas réfléchir, elle semble accuser mélancoliquement les coups et les joies que lui infligent la vie… Un côté plus neptunien donc, que le sagittaire avec qui le poissons partage tout de même jupiter, planète de l’ambition et de la démesure.

Pour résumer mes propos, je ne pense donc pas qu’Anna Nicole Smith était aussi ingénue que la Vickie de ce roman…

Extrait choisi

« Dès qu’ils la voient, les hommes sentent qu’il serait facile de profiter d’elle, de couper à la racine la belle plante grasse et fragile. Sa peau douce et laiteuse, ses cheveux blond cendré, tout est en elle inspire un désir de domination. La fille réveille le tyran qui sommeille, donne l’impression à chaque qu’il pourrait la prendre. Elle est un trophée magnifique, un rêve un grand chiffon de poupée qui ne sait pas dire non. »

« L’enfant gardera un souvenir traumatique de cette journée d’orage et de la nuit qui a suivi, de cette chambre de motel, de la douleur muette de sa mère, sa mère qui avale les médicaments par quatre et se laisse tomber sur le matelas comme une souche morte, sa mère qui ne sait pas se battre ». Il lui en veut. Il l’aime. Il n’a qu’elle au monde. Sa mémoire mêlera la terreur de cette nuit aux ricanement des cartoons. Sa mère n’a pas su le rassurer, elle s’est accrochée à son bras de petit garçon, elle a inversé les rôles, a demandé à un enfant de dix ans de la protéger. »

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s