En attendant Bojangles

verso

Auteur : Olivier Bourdeaut
Auteur nantais, « En attendant Bojangles » est son premier roman.

Résumé

Un couple fou amoureux danse sur le titre « Bojangles » de Nina Simone. Leur fils les regarde émerveillé de tant d’amour et raconte leur histoire, celle d’une vie marginale, remplie de fêtes et de plaisir. Petit à petit, on découvre que c’est la mère du narrateur qui décide cette vie fantasque, ce véritable château en Espagne, avec une oie comme animal de compagnie. Au départ, on la pense simplement excentrique, alors qu’en réalité elle est atteinte d’une réelle maladie psychique et sombre de plus en plus vers ses démons. L’amour que lui portent son mari et son fils est tellement entier qu’ils se résignent à la suivre partout et jusqu’au bout de ses folies…

Mon avis

J’ai lu ce roman en deux heures et je l’ai fini en larmes tant j’étais émue. Rien ne m’émeut autant que l’amour absolu, celui que rien ne peut contraindre. On y trouve tellement de respect, de finesse, une absence totale de calcul, c’est tellement beau (et utopique) d’aimer l’autre au point de s’oublier, sans attendre de reconnaissance, juste l’aimer pour ce qu’il est, et ce qu’il nous donne. Tout promettre et tenir toutes ses promesses, tout dire et ne jamais mentir, crier et se faire rassurer.
La finesse de l’auteur, c’est d’aborder le sujet de la folie  et de la maladie sans le dire au départ. Au début du roman, on croit simplement, comme l’enfant narrateur, assister à une suite de situations cocasses et loufoques, qu’on imagine inventées pour divertir le lecteur…  Puis on découvre le douloureux, le caché, ce qu’on essayait de sublimer. C’est extrêmement malin car on bascule du rire aux larmes sans avoir recours au pathos. Quel talent! J’ai adoré !

Le signe astrologique de ce roman

Verseau, sans hésitation aucune…
Les personnages, surtout la mère du narrateur, sont totalement uraniens. Uranus, planète de l’humanité, de la fraternité et de l’amour absolu, s’affranchit des règles et des lois dépassées de la société. C’est la planète de l’excentricité, de la rébellion. En clair, Uranus est la planète des passionnés… Elle représente les inventeurs, les originaux… et les fous….

Extraits choisis

Je voyais bien qu’elle n’avait pas toute sa tête, que ses yeux verts délirants cachaient des failles secrètes, que ses joues enfantines, légèrement rebondies, dissimulaient un passé d’adolescente meurtrie, que cette belle jeune femme, apparemment drôle et épanouie, devait avoir vu sa vie passée bousculée et tabassée. Je m’étais dit que c’était pour ça qu’elle dansait follement pour oublier ses tourments, tout simplement.

Ils volaient mes parents, ils volaient l’un autour de l’autre, ils volaient les pieds sur terre et la tête en l’air, il volaient vraiment, ils atterrissaient tout doucement puis redécollaient comme des tourbillons impatients et recommençaient à voler avec passion dans une folie de mouvements incandescents. Jamais je ne les avais vus danser comme ça, ça ressemblait à une première danse, à une dernière aussi.

Un commentaire sur « En attendant Bojangles »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s