Les mijaurées

balance

Auteur

Elsa Flageul : née en 1980, cette romancière passionnée de littérature a d’abord étudié le cinéma. « Les mijaurées » est son quatrième roman.
Résumé
Récit d’une amitié qui nait à l’école et qui ne cesse de se renouveler. Clara et Lucile se rencontrent dans le « collège élitiste » de leur quartier sans vraiment en faire partie. Elles y noueront une amitié voire une fraternité solide. Plus tard elles découvriront les étés en Suède, les garçons… Sans fréquenter le même lycée elles ne se perdront jamais de vue, vivront ensemble leur entrée dans la vie adulte. ET puis l’amour… en tombant amoureuses du même homme elles se feront du mal. Mais arriveront à surmonter. Plus tard, forte de leur succès professionnel respectif, elles retrouveront leur liesse, avant de rencontrer d’autres épreuves : la maladie, la maternité, les deuils… L’histoire d’une vie, ou plutôt de deux vies que l’on suit en parallèle.
On dit qu’un ami est une personne qui vous connaît bien et qui vous aime quand même. Si  l’amitié se reconnaît à la façon dont chacune se réjouit pour l’autre de leur bonheur et de leurs réussites, alors celle ci en est une vraie.
Mon avis
On ne peut que transposer et repenser à nos années collège, lycée, et à l’entrée si difficile dans la vie adulte. Il n’y a aucun cliché, il y a une vraie histoire d’amitié, de l’amour presque, une chance inouïe que partagent la brune et la blonde. Il semblerait au fil des pages que si l’amitié paraît plus difficile à conquérir, elle parvient plus aux concessions que l’amour, que les sentiments sont plus purs et plus sincères. Les deux amies surmontent les épreuves que la vie leur proposent, et on les envie…
Le signe astrologique de ce roman
Balance ! Tout se passe comme si les deux amies se tiennent chacune d’un côté d’une balance, l’équilibre de leur amitié étant totalement dépendant l’une de l’autre.
La balance, signe féminin, est dirigée par Vénus, planète de l’art, de la création, de la beauté…
La balance est aussi le signe du partage et de l’harmonie par excellence, elle est le signe qui permet de passer du « je » au « nous ».

Extraits choisis 

Je ne suis pas née dans les ors et les fastes d’une grande famille, n’ai pas été élevée par des parents mariés et ensemble, ni par des nurses anglaises et des bonnes en habit, pas été au catéchisme, même pas été baptisée, jamais pris l’avion, jamais été aux Bahamas, Seychelles, Etats Unis, jamais eu de baby-sitter, de jeunes filles au pair étrangères m’attendant à la sortie de l’école avec un goûter, de professeurs particuliers, de maisons de campagne avec piscine et armoiries au dessus de la cheminée, pas pris de leçon de tennis, équitation,water polo, danse classique, pas eu de grand mère qu’on appelle bonne-maman, de colliers de perles, de jupes plissées écossaises, d’argent de poche toutes les semaines, de week-ends à la mer en été, à la montagne en hiver. Rien de tout cela. Lucille non plus.

Nous sommes redevenues celles que nous avons toujours été. En apparence il n’y avait aucune différence, de l’intérieur pourtant quelque chose s’était déplacé. Nous avions vu si loin l’une en l’autre, si loin et si profond que j’ai pensé que plus rien désormais ne pourrait nous séparer : nous savions de quoi nous étions faites, de quoi nous étions capables, nous nous connaissions sous notre pire jour, celui que seuls les amants qui se déchirent connaissent. Rien n’était effacé, nous gardions en nous une blessure, une balafre même mais qui ne faisait plus mal. Malgré tout cela, nous nous aimions toujours, avec la tranquillité un peu usée de ceux, qui, un jour, ne se sont plus aimés. Je ne savais pas si c’était un miracle, une folie ou une aberration mais c’était pourtant un fait: nous nous aimions toujours, avec plus de force peut-être qu’auparavant.

3 commentaires sur « Les mijaurées »

  1. Original ce classement par signes, Elsa Flageul j’ai bien aimé son premier roman, un reve et regard de jeune fille.
    Je me laisserai peut être tenter par celui .
    Côté balance ce signe doit évoluer dans le temps et passer du « nous » à « je »…

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s