Beaux rivages

signe-du-cancer-en-astrologie

Auteur

Nina Bouraoui : écrivain française née le 31 juillet 1967 à Rennes, d’un père algérien et d’une mère bretonne.
Le déracinement, la nostalgie de l’enfance, le désir, l’homosexualité, l’écriture et l’identité sont les thèmes majeurs de son travail. Ses romans, au style particulier, sont à l’image de sa vie, faite de déchirements et de paradoxes identitaires.
Son parcours reste flou, jusqu’à la parution de son premier roman à l’âge de 34 ans, La voyeuse interdite. Prix du livre Inter en 1991, cette tragédie révèle les pratiques d’un autre temps, subies par les femmes dans les pays maghrébins.Quatorze ans plus tard, elle publie son neuvième roman, « Mes Mauvaises pensées ». Poursuivant sa quête introspective, elle y décline les thèmes qui lui sont chers, son homosexualité, sa double naissance, son admiration pour l’écrivain Hervé Guibert, et lui vaudra le prix Renaudot 2005.

Résumé

Ce roman est l’histoire d’une rupture, ou plutôt du deuil d’une histoire d’amour; car elle passe par les mêmes phases : déni, colère, négociation, dépression, acceptation.
Nina Bouraoui dépeint finement tout au long du roman les méandres de tristesse de la narratrice, qu’Adrian a quitté pour une autre. Elle déambule alors dans Paris et dans son chagrin, en décrivant sa mélancolie, objectivement, comme une thérapie salvatrice, sans colère apparente. Parler d’une rupture pendant deux cent pages n’est pas forcément aisé, et le sujet peut ne pas forcément plaire à tout le monde. Dans le résumé, Nina Bouraoui précise « J’ai écrit ce livre pour tous les quittés du monde. » Personnellement, je pense qu’il peut s’adresser à un cercle plus élargi, à tous ceux qui connaissent ou ont un jour connu le vrai Amour, celui qui rend tellement fou qu’on souffre déjà d’imaginer qu’il s’arrête. La rupture est ici douloureuse car l’Amour de la narratrice est vrai et sincère, voire éternel. C’est cela qu’il faut retenir je pense, posséder toute une vie une personne est une chose, mais avoir aimé véritablement au moins une fois quelqu’un en est une autre, et mérite presque d’en souffrir.

Le signe astrologique de ce roman
Cancer… Inévitablement, « Beaux rivages » ne pouvait être représenté que par un signe d’eau! J’ai pensé à Cancer tout le long du roman car ce signe quand il est triste colle parfaitement avec le spleen décrit dans ce roman… L’héroïne nous apparaît comme une femme-enfant, qui d’ailleurs n’a jamais voulu d’enfant, fragile, trop fragile pour que l’homme se résolve à la laisser d’un coup mais en prenant au contraire de ses nouvelles régulièrement. Elle se laisse volontiers aller au chagrin… En effet, pour ce signe d’apparence forte, le défi est de trouver un moyen de s’occuper de lui-même au lieu de compter sur le soutien émotionnel des autres.
Enfin, quand il aime, le cancer est très fidèle, et met très très longtemps à tourner la page après une rupture.

Extraits choisis

« Quand il m’annonça qu’il avait rencontré une autre femme, je passai de la tristesse à la peur comme on alterne entre deux nages, l’une sur le dos, l’autre sur le ventre, pour rejoindre la rive sans me noyer. »

« Il m’est facile désormais de regarder la scène comme en différé: le ventre d’Adrian contre son ventre, son sexe gainé du sien, ses seins entre ses mains, leurs langues se cherchant, la sueur et l’effort, l’explosion et le repos, le recommencement jusqu’au petit matin, qui ne délivre pas mais ouvre une nouvelle série de salves, plus intense que la dernière, nourrie de la nuit, de la première nuit, de ce que l’on y apprend de l’autre et de ce que l’on abandonne de soi. »

« Il est aussi souffrance de ne plus souffrir. »

2 commentaires sur « Beaux rivages »

  1. Je ne l’ai toujours pas démarrer. Il fera parti de mes prochaines lectures et j’ai vraiment hâte. Hâte d’entrer dans cet atmosphère, de découvrir la plume de l’auteure et de plonger dans une thématique qui me plaît tant par l’aspect « mélancolique ». J’aime toujours analyser les douleurs surtout celles liées à l’amour.

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s