Le problème avec l’amour

« Quand j’étais petite, tout ce que je voulais faire plus tard quand je serais grande, c’était connaître l’amour. L’amour m’intriguait parce qu’il ne suffisait pas d’être amoureux. Il fallait aussi être aimé. »

Le problème avec l’amour, la première fois, c’est qu’on ne le reconnaît pas forcément. Le problème avec l’amour, les fois d’après, c’est toutes nos croyances, tous nos espoirs. Le problème avec l’amour aujourd’hui, c’est notre mère, notre père, notre meilleure amie, nos rêves, nos drames, tout ce qui nous constitue. Nous vivons dans l’urgence d’un amour réussi. Mais qu’est-ce qu’un amour réussi? Que signifie l’échec en amour aujourd’hui? De nos jours, nous n’avons jamais autant décrié l’amour mais jamais autant idéalisé à la fois.
Marion, comme beaucoup de femmes actives de 40 ans célibataire, parisienne de surcroît, a l’impression d’avoir accumulé beaucoup d’échecs amoureux. Elle rencontre Marco. Marco veut cadenasser leur amour naissant sur le Pont des Arts, comme le font beaucoup d’amoureux. Alors Marion lui écrit une grande lettre. Une analyse de tous ses espoirs et de ses peurs en amour, dans l’espoir fou que cette fois-ci, ça marche. Car quand le sentiment de l’amour existe, le plus difficile, c’est qu’il persiste.
Marion est peut être une amoureuse de l’amour, qui, plutôt que s’installer confortablement dans une relation, en cherche les limites et en visite tous les contours.
Ce roman est une vision ultra réaliste de l’amour du XXI ème siècle, la solitude des êtres, ses exigences, son impossibilité d’éternité.

« Tu ne comprends vraiment rien à l’amour. Bien sûr, toi tu crois que c’est celui qui est quitté qui souffre le plus, hein? Et bien non. Celui qui aime, il a encore son amour au moins. »

Mon avis

Comme la narratrice, comprendre l’amour est pour moi une des missions qui m’a sans doute été donnée. L’amour fou, vrai, passion, ou véritable, selon le petit nom qu’on veut bien lui donner, a toujours été le grand fantasme de beaucoup de générations. La relation fusion, l’amour réciproque est pour beaucoup d’entre nous un réel but à atteindre, mais seulement lorsqu’on veut bien y croire.
Aujourd’hui en France, la femme peut choisir son partenaire, le quitter, s’assumer, et vivre ses sentiments sans contrainte. On a donné la liberté aux femmes il y a moins d’un siècle, sans leur expliquer comment s’en servir. Pas étonnant qu’elles éprouvent quelques difficultés… Puisse ce genre d’ouvrage aider les générations futures !

J’ai aimé le réalisme avec lequel l’auteure dépeint la société et les paradoxes des relations. J’ai regretté l’absence d’un fil conducteur qui nous tiendrait plus en haleine, et ce roman pourrait glisser des mains de ceux qui n’ont pas le sujet de l’amour en priorité.

Le signe astrologique du roman

balance

Balance, dont la relation sentimentale prime sur la relation professionnelle et dont l’ambition principale est la recherche d’un partenariat fiable, équilibré, harmonieux. La balance est perfectionniste, et souvent indécise, comme la narratrice.

L’auteur

Isabelle Miller est née à Paris en 1958. Elle y vit et travaille toujours. Elle a exercé plusieurs métiers dont professeur de français à l’Éducation nationale. Elle a travaillé dans une maison d’édition, puis dans une grande entreprise comme responsable de la communication interne puis des études marketing. Elle est aujourd’hui consultante indépendante.
Son premier roman Le Syndrome de Stendhal est paru chez Sabine Wespieser en 2003. En 2008, elle publie un recueil de nouvelles sur 11 histoires de grandes oeuvres d’art inachevées, Les Inachevées, le goût de l’imparfait chez Seuil.
Son dernier ouvrage, Le problème avec l’amour, est paru février 2017 aux éditions JC Lattès.

5 commentaires sur « Le problème avec l’amour »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s