Manger l’autre

Dévorer l’insatiable !

Elle pèse dix kilos à la naissance. Vorace, elle épuise sa mère sans que celle-ci ne parvienne jamais à la rassasier. Epouvantée par le monstre qu’elle a mis au monde, elle finira par s’enfuir.
Son père, par déni ou facilité, théorise ainsi l’appétit de sa fille : elle aurait avalé sa jumelle dans le ventre de sa mère. Pas d’autre solution : elles sont deux. Il décide alors de l’appeler mes chéries, cette explication faisant ainsi d’elle… un ogre.

Chaque jour, cette jeune adolescente avale en continue des montagnes de sucre et de graisse, le plaisir qu’elle éprouve à l’absorption de cette corne d’abondance dépasse la honte engendrée par l’expansion de son corps. Très vite, elle ne peut plus bouger de son lit ni passer les portes. Son père, l’unique personne de sa vie, continue à lui cuisiner des mets et plats savoureux, participant ainsi à la déchéance de ses princesses.

Elle horrifie le monde, son entourage et ses amis d’école, elle est rejetée, humiliée, elle renvoie l’homme à ses besoins primaires, elle représente l’absence de contrôle de soi, l’absence de volonté, la luxure dans ses extrêmes limites. Avec internet, qu’elle appelle l’Oeil, elle est cette bête de foire toujours jugée, ce corps inhumanisé partagé en masse sur la toile « Si j’étais comme elle je me suiciderais » lit-elle régulièrement.

Un jour son corps adipeux rencontre celui d’un homme. Ce bonheur intense, le plaisir de la chair, est supérieur à tout ce qu’elle a éprouvé jusque là, elle échange une luxure contre une autre, son corps inerte reçoit l’homme en continu comme elle le faisait avec la nourriture.

Quelle est l’issue possible pour elle et son corps affamé ?

Mon avis

Cette histoire n’est terrifiante qu’au niveau des messages qu’elle véhicule. La nourriture, ici allégorie de notre société de consommation, et la honte, celle d’une image stéréotypée véhiculée par les réseaux, se confrontent pour susciter chez le lecteur une sensation de trop-plein et de dégoût, mais aussi d’illumination. C’est un livre qui par la petite porte nous fait observer sans nous juger notre hypocrisie sur les apparences et le monde d’internet.
Le roman est au service d’une plume parfaitement maîtrisée, Ananda Devi excelle et nous envoûte, aucune longueur, ce roman se dévore littéralement à l’image de sa narratrice…

Le signe astrologique du roman

Taureau

Une-Venus-paleolithique-censuree-sur-Facebook.png
Vénus du Paléolithique

Totalement vénusienne est cette jeune femme obèse allongée dans ses draps de satin bleu et doré et qui ne peut rien se refuser !
Ce roman symbolise une facette du taureau, cet épicurien alangui et lascif, entêté dans son objectif qui est ici : manger et se développer.

Extrait choisi

Plus que le mal physique, je suis la représentation psychique de notre époque, j’en suis l’immoderé somatisé, la terreur et la spirale autodestructrice (oui, je ne crains pas une telle emphase, parce que la communication passe désormais par une amplification dénuée de sens, par un besoin d’outrance et de redondance — je suis dans l’air du temps, dans la même extension du vide). De nous, du monde dont je fais partie, ne reste que le plus délétère. Prisonniers de nos envies pléthoriques, nous nous sommes enfermés au point qu’il nous est devenu impossible de nous libérer sans éprouver une panique irrationnelle. Ne reste plus que l’assouvissement des envies du corps —gloutonnerie et pornographie, nos deux mamelles.

6 commentaires sur « Manger l’autre »

    1. Oui je me suis dit la même chose, ça doit être terrible. Il y a une scène où la mère revient après quinze ans d’absence et qu’elle découvre sa fille qui ne peut même plus se lever de son lit. Bon ici c’est poussé à l’extrême, c’est métaphorique bien sûr. Et le père répond aux envies de sa fille comme s’il lui donnait de l’amour, c’est assez particulier d’ailleurs. Mais très intéressant ce roman 👌🏼

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s