Numéro deux

J’ai dévoré ce livre et je suis allée vérifier sur Google. Non, Martin Hill n’existait pas. Malgré l’avertissement de l’auteur en début d’ouvrage, j’étais persuadée de l’existence de ce numéro 2, ce jeune garçon qui a failli jouer Harry Potter et dont l’échec a plus tard provoqué chez lui traumatismes, phobies en tous genres et harcèlements. Elle semblait si réelle, cette histoire, sa mère Jeanne aurait pu devenir ma copine, j’aurais pleuré pour son ex-mari et j’aurais intenté un procès contre Marc, le beau-père. Je voulais voir leur tête, la forme de leurs yeux et la couleur de leurs dents, ou l’inverse, alors j’ai cherché impulsivement sur Google et je suis tombée sur la réalité, Martin Hill n’existait que dans les commentaires Babelio du roman que je venais de finir.


J’ai encore oublié que c’était un livre, j’ai eu honte de ma crédulité alors je la partage avec vous, voilà, je me suis fait piéger par mon auteur chouchou, la littérature aura ma peau, d’autant plus que j’attaque ce soir le livre de Beigbeder, avant celui de Houellebecq… Compliquée cette rentrée, pour moi qui gère plutôt mal la distorsion réalité/fiction, et tous ces auteurs qui la confondent à merveille.
Après cette première pulsion googlesque, j’ai réfléchi un instant et j’ai compris (attention scoop) que Martin Hill existait quand même. Il y a forcément eu un numéro 2, un acteur concurrent de Daniel Radcliffe, c’est Martin (la famille Martin, prénom universel).


Ce livre raconte l’histoire de tous les numéros 2 du monde qui l’ont été à un moment donné, en sport, lors d’un entretien, en amour. On a tous un échec à digérer.
Et comment faire, quand toute notre vie Numéro 1 se rappelle à nous, que l’univers conspire à vous mettre un t-shirt Harry Potter sous le nez, 7 tomes, rien que ça, comment peut faire Martin pour devenir n°1 aux yeux du monde, du moins à ses propres yeux ? Changer de planète, vivre en Alaska ?
Bien plus qu’un roman sur la résilience, numéro 2 est notre biographie à tous, car comme Harry, Martin aussi représente « cette part de rébellion, notre désir de posséder des pouvoirs pour éradiquer les cons, notre rêve d’une vie meilleure. »
Un roman biblique, à lire absolument.

Un commentaire sur « Numéro deux »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s