Camille et François, de Gérard Pussey

Je suis assez étonnée de ne pas avoir encore croisé d’avis sur ce beau roman sorti le 3 avril dernier, mais pas mécontente de vous le faire découvrir ! 

Si vous avez envie de vous plonger dans une grande fresque familiale elle-même immergée dans la grande Histoire, ce livre d’une grande envergure romanesque est fait pour vous. Idéalement construit pour vous captiver tout en vous laissant respirer (chapitres courts, rebondissements, humour), il est le candidat idéal pour devenir le partenaire de votre été.

De quoi ça parle ? Camille et François sont deux bébés élevés ensemble : leurs jeunes mères sont devenues amies en 1940 lors de l’Occupation, l’une est veuve, l’autre est la nourrice d’un veuf bien placé en politique, Norbert Lavayssière, déjà père d’un grand garçon, Gilles. Très vite, tout ce petit monde va cohabiter ensemble et Camille et François ne se quitteront pas d’une semelle jusqu’au « bachot ». Cependant, Camille est brillante pour les études quand François est plutôt destiné à travailler le bois et les matières. Leur séparation sera inéluctable mais jamais leur amour ne fléchira. Car élevés comme des frères et soeurs, ils n’en sont pourtant pas. Et l’amour et parfois le désir qu’ils étouffent ne cessera jamais de les animer profondément. 

Autour d’eux, les tourments de leurs mères et de Norbert, les mouvements politiques de l’époque renforcent le récit et ancrent toute une époque. 

De la France des Trente Glorieuses à New York en 2001, ce livre est une histoire d’amour impossible qui unit deux guerres et deux époques. Une écriture au charme suranné, addictif et aux personnages incarnés et foisonnants. À découvrir !